En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Projets pédagogiques

Un auteur en résidence d'écriture au collège !

Par GHISLAINE MIOTTINI, publié le mardi 12 décembre 2017 19:59 - Mis à jour le lundi 4 juin 2018 19:09
images.jpg
Jo Hostlandt, auteur de littérature jeunesse, a rencontré toutes les classes de 6ème et de 5 ème du collège et a travaillé en particulier avec les élèves de 5 ème 1 pendant une semaine au collège du 5 au 8 décembre.

Travailler une semaine avec un auteur jeunesse autour d'ateliers d'écriture et de rencontres, tel était le programme des 5 èmes et 6èmes du collège du 5 au 8 décembre, en particulier les élèves de 5 ème segpa.

Ceux-ci ont écrit des textes personnels dans un premier temps, puis une production collective lors des ateliers d'écriture animés par Jo Hoestlandt autour de son tout dernier livre "si je résume".

 

 

 

 

 

En fin de semaine quelques élèves de 5 èmes segpa ont eu la fierté de présenter Jo Hoestlandt, ainsi que le travail qui avait été réalisé avec elle, aux autres élèves de 5 èmes.

Avant son départ Mme Hoestlandt a également répondu à la curiosité des 6 èmes qui avaient lu un de ses derniers livres également, "grand ami".

 

 

 

 

 

Vous souhaitez en savoir plus sur Jo Hoestlandt ? N'hésitez pas à consulter son site, c'est une vraie mine d'or !

johoestlandt.com/

Les productions écrites des élèves seront disponibles dès qu'elles auront été mise au propre. Un peu de patience.

Nous tenons à remercier vivement l'association "l'écrit parle" et en particulier Madame Christine Hauray sans laquelle cette aventure n'aurait pas eu lieu.

Jo Hoestlandt a fêté ses 70 ans le 13 mai, après son passage au collège. A cette occasion les élèves lui ont envoyé des textes rédigés en cours de français avec M. Viaud et Mme Hulot. Ceux-ci font partie des nombreux courriers qu'elle a reçus à cette occasion et qu'elle mentionne sur son site.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Extrait d'un texte de son site :

"Une belle, une merveilleuse, une montagne de correspondance m’est parvenue pour mes 70 ans. C’était ce que j’avais demandé comme cadeau d’anniversaire, et c’est bien ce que j’ai eu. Je ne cesse, depuis, de me féliciter d’avoir pris cette initiative, car me sont parvenus plus de 80 lettres et dessins, drôles, émouvants, fantaisistes, magnifiques, pleins d’amour, d’amitié, de souvenirs, de vie, de sourires, de rires, de larmes, de roses, de fleurs des champs, de vacances, d’herbes folles, d’ombre, de lumière, d’étoiles, de nuages, de terrasse de café au soleil, de petits coeurs, d’oiseaux du malheur et d’oiseaux du bonheur, de blessures, d’épines, de vagues, d’écume, de baisers, de coccinelles, de ciels de toutes les couleurs, de signes, d’histoires, de secrets, d’aveux, de déchirement, d’engagements, de promesses, de compliments qui font un peu rougir… Une lettre comme un puits…
deux ordonnances…
En silence, un silence que rien ne pouvait déranger, des heures durant, j’ai tout lu, lettre après lettre, chacune représentant un visage, un corps, une vie qui a croisé la mienne, parfois, souvent, certaines m’accompagnant au fil de dizaines d’années…
Quelle belle émotion que tous ces amis rassemblés là autour de moi, non en chair et en os, mais en mots dits, leur souffle perçu dans chaque blanc entre les mots, les lignes de mots comme ces fils où se perchent, se rassemblent les oiseaux qui vont voler vers les pays chauds, mon coeur battant à chaque ouverture d’enveloppe, car je sais que chaque lettre contiendra un trésor, des mots pour moi, bien choisis.
Alors oui, comme je l’écrivais plus haut, la correspondance a aboli toutes les distances, j’ai ouvert chaque lettre comme on ouvre une porte quand on y est invité, et je suis entrée chez vous. Chaque mot écrit, je l’ai lu comme un signe de bienvenue, un signe de reconnaissance qui nous reliait. Vous m’attendiez, et j’étais bien là.
J’avais les mains vides, et de vos mots, vous les avez remplies.
Merci.

J’ai eu 70 ans, l’âge du soir qui vient et il brillait comme une aurore."